Cliquez ici pour accéder à la version mobile

Vitesse

Partager

La vitesse provoque et aggrave les accidents. Elle les provoque car elle réduit les possibilités de manœuvrer à temps. Elle les aggrave puisque plus on roule vite plus le choc est violent et plus les conséquences sont dramatiques.

Les effets sur la conduite

Les limitations de vitesse ont été fixées à partir de l’observation des limites de l’individu et des lois physiques. Au-delà de ces limites, la sécurité des usagers de la route est en danger.

Un champ visuel réduit

Plus la vitesse augmente, plus le champ visuel est réduit. À grande vitesse, il se limite à une vision centrale de la route.

Et découvrez les effets de la vitesse sur le champ de vision des conducteurs de deux-roues motorisés  ici.

Une augmentation de la fatigue et du stress

Rouler vite fatigue, obligeant le conducteur à traiter un grand nombre d’informations dans un minimum de temps et à adapter en permanence sa vision. La vitesse induit un stress qui entraîne fatigue et perte de vigilance, deux facteurs importants d’accident.

Des risques d’accident plus graves

Plus la vitesse est élevée, plus le choc est violent en cas d’accident et plus les conséquences sont graves. Tout choc frontal au-dessus de 80 km/h entraîne quasi inévitablement la mort ou des séquelles irréversibles pour tout passager, même ceinturé...

Distances et règles de sécurité

La vitesse est la première cause des accidents mortels en France (31 %). La vitesse est à la fois un facteur déclencheur de l’accident, mais aussi un facteur aggravant.

Une variation de la vitesse implique une variation significative du risque d’accidents mortels : une baisse de 1% de la vitesse moyenne fait baisser mécaniquement de 4% le taux d’accidents mortels.

 

Et découvrez les effets de la vitesse sur les distances d'arrêt des conducteurs de deux-roues motorisés  ici.

Quelques règles essentielles de sécurité

  • Adaptez votre vitesse aux circonstances : lieux traversés, conditions de circulation et conditions climatiques, état de la chaussée, chargement du véhicule, état des pneus.
  • La distance d’arrêt augmente avec la vitesse. Elle correspond à la distance parcourue pendant le temps de réaction du conducteur ajoutée à la distance de freinage du véhicule. Le temps de réaction varie de 1 à 2 secondes. La distance parcourue pendant ce délai augmente avec la vitesse. La distance de freinage du véhicule dépendra de l’état de la chaussée, mais surtout de la vitesse.
  • Il est donc primordial de respecter les distances de sécurité. Sur la route, laissez au moins 2 secondes entre vous et le véhicule qui vous précède. Sur autoroute, maintenez une distance au moins égale à deux lignes blanches de la bande d’arrêt d’urgence.
  • Redoublez de vigilance la nuit. Les feux de croisement n’éclairent qu’à 30 mètres. A 70 km/h, l’obstacle qui surgit dans la zone éclairée est inévitable.

Partager

Vitesse

Partager

Ministère de l'intérieur